/

Référent Médical Beni - RDC - H/F

--ALIMA RDC--

ALIMA en RDC

ALIMA intervient en République Démocratique du Congo depuis août 2011 dans deux domaines relatifs à son expertise : la nutrition et la lutte contre les maladies épidémiques (choléra, rougeole et paludisme). Pour l’ensemble de ses programmes, ALIMA travaille en étroite collaboration avec les autorités sanitaires et administratives congolaises.

A partir de 2013, ALIMA a décidé de concentrer l’ensemble de ses activités sur la lutte contre les maladies épidémiques, en développant un projet de Réponse aux Urgences en Santé et WASH (RUSH) spécifique aux épidémies de rougeole, de paludisme et de choléra. Il s’agit d’équipes d’intervention rapide pluridisciplinaires permettant de renforcer le système de surveillance, augmenter les capacités d’évaluation rapide et assurer la réponse aux urgences en fournissant des soins de santé et des services WASH.

En 2015 ALIMA, toujours à travers ses projets RUSH, a répondu à l’importante flambée épidémique de rougeole fin 2015 dans l’ex-province du Katanga. ALIMA a participé, en coordination avec les autorités et les autres partenaires présents dans la zone, à la riposte vaccinale d’urgence. Ainsi, entre août 2015 et janvier 2016, plus de 285 000 enfants de 6 mois à 10 ans ont été vaccinés contre la rougeole.

En 2016, ALIMA poursuit ses mêmes activités à travers le volet du projet RUSH dans l’ex-Katanga. Quatre interventions ont été menées et ont ainsi permis de prendre en charge 1 400 cas de choléra, plus de 800 cas de rougeole, plus de 30 000 cas de paludisme et de vacciner contre la rougeole plus de 149 000 enfants.  L’année 2016 a été également marquée par une recrudescence des cas de choléra à l’échelle du pays. ALIMA a donc lancé une riposte choléra dans les provinces du Maniema, de la Tshopo et de la Mongala dès novembre 2016.

De janvier à juillet 2017, ALIMA a mené également un projet d’accès aux soins de santé primaire dans la Zone de Santé d’Opienge (province de la Tshopo) pour les populations hôtes et les personnes déplacées par les conflits plus à l’Est. ALIMA a par ailleurs répondu à l’épidémie d’Ebola qui s’est déclarée en mai 2017 dans la province du Bas-Uélé en RDC. Enfin ALIMA a apporté plusieurs réponses aux flambées de choléra à travers le pays dans le Lomami, le Haut Lomami, le Kasaï et la région de Kinshasa. La mission RDC a aussi la spécificité d’avoir un projet de prise en charge des VBG.

De mai à juillet 2018, ALIMA a apporté une réponse urgente à l’épidémie EBOLA dans la province de l’Equateur.

Pour 2019 la mission RDC a clôturé le projet Santé Nutrition et le second volet du projet VBG dans deux nouvelles zones dans le Lomami. Et une réponse urgente à l’épidémie de Rougeole dans la zone de santé de Kalonda Ouest.  Sur la zone de santé de Kamwesha ; ALIMA a clôturé une première phase du projet medico nutritionnel (en consortium avec ACF) et grâce au financement d’ECHO ce projet s’est étendu à un appui globale intégrant les soins de santé primaire et les aspects de protection (PEC VBG). En parallèle, le second projet, nommé OPTIMA est une réponse traditionnelle à la malnutrition avec une composante recherche visant à établir un protocole simplifié de la prise en charge de la malnutrition aiguë sévère et modéré, est en continuation.

Enfin en réponse à l’épidémie d’Ebola déclarée au Nord Kivu depuis le mois d’aout 2018, fort de son expertise dans le domaine, ALIMA a initié une réponse à la maladie à Virus Ebola dans la zone de santé de Béni en mettant en place un CTE sous une approche innovante de la prise en charge médicale avec la CUBE « Chambres d’urgence Biosécurité pour Epidémies », cette intervention a été étendu aux zone de santé de Katwa et Mambasa (en province d’Ituri). En associant un volet de recherche spécifique à Ebola dont RCT et EVISTA. Au mois de septembre ALIMA a fait la passation du CTE à MSF France et continue le support à travers les projets de recherches (RCT et EVISTA).

L’épidémie MVE a déstabilisé et déstructuré complètement le système de santé, ALIMA après avoir réalisé deux évaluations (Septembre et Octobre), a avec le financement d’ECHO, ALIMA en consortium avec COOPI ont lancé depuis Novembre 2019 un projet intégré Santé-Protection sur la zone de santé de Beni pour une période de 12 mois. C’est un projet de Réponse multisectorielle en santé, nutrition et protection au profit des populations vulnérables affectées par la crise dans la Zone de Santé de Béni au Nord Kivu, RDC. Alima est le lead dans ce consortium.

Vu le contexte actuel lié au COVID-19, ALIMA commence une activité de PEC COVID-19 à Beni à la demande de la Division Provinciale de la Santé. Cette partie du projet est gérée par la mission avec le Services des Urgences à Dakar.

 

LIEU DE MISSION 

Le poste sera basé à Beni (Province du Nord Kivu, RDC).

LIENS FONCTIONNELS ET HIÉRARCHIQUES 

Hiérarchique : Coordinateur de Projet

Fonctionnel : Coordinateur Médical

Autres liens fonctionnels : Responsables Activités, Psychologue, Épidémiologiste, médecins traitants, collabore avec les autres membres de l’équipe ALIMA et les partenaires.

MISSIONS ET ACTIVITÉS PRINCIPALES 

Le Médecin Référent engage sa responsabilité dans tous les domaines d’organisation des services et d’actions sur les différents Centres et poste de Santé.

Il est garant de la qualité des soins médicaux des patients dans les formations sanitaires soutenues. Il est aussi garant du respect des protocoles et des bonnes pratiques.

ACTIVITÉS PRINCIPALES

1. Suivi de l’activité et définition des objectifs

·       Organise la collecte et le recueil de données médicales au sein des structures soutenues, en collaboration avec les responsables d’activités et chefs des structures soutenues.

·       Analyse les données médicales et les indicateurs d’activité et de qualité de soins

·       Propose des objectifs par structure soutenue, après consultations avec les responsables d’activités et les différents chefs des centres.

2. Mise en œuvre des programmes

·       Suit les activités dans les différentes disciplines médicales, et apporte un soutien technique au personnel médical sur le terrain à travers ses propres connaissances ainsi que les standards internationaux, afin de soutenir le travail médical d’ALIMA sur le terrain. Ceci inclut donc le suivi et le contrôle du respect des protocoles médicaux.

·       Propose et met en œuvre un planning de formation du personnel des structures sanitaires appuyées en fonctions des besoins prioritaires identifiés, et en lien avec les autorités sanitaires locales.

·       S’assure de l’application et du respect des critères d’admission à la salle d’urgence, au sein des différentes structures soutenues.

·       Veille à la bonne tenue du dossier médical du patient gardé en stabilisation sur les Centres de santé.

·       S’assure du respect des critères de références et de la bonne tenue des fiches de référence, et organise et valide les références de patients vers d’autres structures sanitaires (large plateau technique), s’assure de leur suivi.

·       S’assure de la qualité de l’accueil dispensé au patient et du respect de la gratuité ciblée dans les FOSA soutenues.

·       S’assure de la qualité, de la pertinence et de l’adéquation des prescriptions médicales, y compris des examens complémentaires (TDR, Hemocue, glycemie, etc.)

·       Assure le suivi et évaluation de la prise en charge médicale des victimes de violences sexuelles (disponibilité des kits, respect du circuit et des protocoles) et renforce le volet sensibilisation.

·       Apporte une assistance technique et clinique en cas de besoin (afflux massif de blessés, absence d’un médecin responsable d’activité, cas compliqués, etc.).

Gestion pharma et du matériel médical :

·       Supervise la gestion efficiente de la pharmacie et du matériel médical sur le terrain et contrôle le suivi de la consommation et la préparation des commandes de médicaments afin d'éviter les ruptures de stock et dispenser les médicaments requis en toutes circonstances.

·       En collaboration avec les responsables des unités de consommation :

-         Analyse la consommation en fonction de l’activité et s’assure de la bonne gestion du stock.

-         Valide les commandes élaborées par chaque structure soutenue

·       Assure le suivi et coaching des dispensateurs dans les FOSA en lien avec le superviseur pharmacie ALIMA.

·       Élaboration des commandes médicales internationales en lien avec la coordination pays.

Activités communautaires :

·       Définit, développe et évalue la stratégie communautaire du projet, adaptée aux particularités de chaque aire de santé soutenue et à l’évolution du contexte et des besoins.

·       Identifie les indicateurs permettant de contrôler les résultats des activités de promotion de la santé et les objectifs atteints et utiliser des outils concrets pour mesurer ces activités et en assurer le suivi

·       Développe des activités de masse selon les besoins (campagnes de vaccination, dépistage de masse etc.)

Hygiène hospitalière :

·       S’assure que les moyens sont mis en œuvre pour la prévention et le contrôle des infections nosocomiales.

·       S’assure du respect des protocoles d’hygiène et des bonnes pratiques en matière d’hygiène et de gestion des déchets biomédicaux.

Gouvernance du district sanitaire :

·       Assure un accompagnement auprès des membres de l’Equipe Cadre de District (ECD) pour l’amélioration de la qualité des soins dans les formations sanitaires, la rédaction et mise en œuvre d’un plan d’action annuel de district, l’utilisation d’une base de données du district, l’analyse régulière des données SNIS, la surveillance épidémiologique, la planification et mise en œuvre d’activités de masse et de riposte, la gestion des intrants.

·       Participe aux réunions mensuelles et aux supervisions conjointes avec l’ECD afin d’en améliorer la qualité.

Responsabilité juridique

·       Diffuse et s’assure du respect des bonnes pratiques médico-légales (confidentialité, consentement, tenue des dossiers, comportement éthique du personnel, etc.)

·       Identifie les erreurs médicales, assure le suivi des dossiers litigieux et des plaintes avec la coordination médicale.

3. Gestion des ressources humaines

·       Planifie et supervise, en collaboration avec la coordinatrice de projet, la gestion du personnel du département médical du projet (recrutement, formation, induction, évaluation des performances, développement et communication interne / externe) afin de garantir des ressources adéquates (effectif et connaissances) et développer leurs compétences. Ceci implique :

-      De proposer une organisation fonctionnelle des équipes (organigramme).

-         De participe au recrutement (définition du profil de poste et des critères, entretiens, etc.) et à la sélection du personnel du département médical.

-         De définir les postes nécessaires au regard des besoins (nombre de staff, profil) et d’établir les descriptions de poste du personnel médical.

-         De réaliser le bilan individuel de l’équipe médical.

·       S’assure de l’organisation de réunions médicales formelles régulières et d’entretiens informels en fonction des besoins.

·       Avec la coordinatrice projet, arbitre les conflits entre les membres du personnel médical.

·       Assure la formation continue :

·       Définit les besoins en formation en adéquation avec les objectifs du projet.

·       Participe à la formation des membres de son équipe par l’accompagnement dans le travail (accompagnement des responsables d’activités et si possible les chefs de centre).

·       Est responsable de la mise en œuvre de la politique de santé de l’équipe projet.

·       S’assure de l’application des mesures de prévention pour les AES et de la prise en charge adéquate du personnel en cas d’accident, en collaboration avec l’Administration.

4Relations et communication

·       Informe régulièrement l’équipe terrain et la coordination de l’évolution des différentes activités médicales et donne un feedback médical (statistiques,).

·       Avec la coordinatrice projet, est en relation avec ses homologues médicaux d’autres ONG.

La liste des tâches n’est pas exhaustive. Le Référent Médical pourra être amené à exercer d’autres tâches en fonction des besoins du projet

 EXPÉRIENCES ET COMPÉTENCES

·       Diplôme de médecine avec expérience clinique de deux ans minimum

·       Master en santé publique est un atout

Expérience

·       Expérience préalable de travail en ONG internationale.

·       Expérience en soins de santé primaires et santé de la reproduction

Compétences techniques

·       Connaissance suffisante en informatique (Excel, Word)

Compétences linguistique

·       Bonne maîtrise du français (lu, écrit, parlé) indispensable

Qualités requises/compétences comportementales 

·       Capacité d’organisation, rigueur

·       Autonomie, motivation, esprit d’initiative et réactivité

·       Sens critique

·       Capacités de communication et de formateur

·       Capacité de travailler en équipe dans un contexte multiculturel

CONDITIONS

Durée et type de contrat :
CDD, contrat de droit français, 06 mois minimum (renouvelable)

Prise de poste : ASAP

Salaire :
selon expérience + Per diem

·       ALIMA prend en charge :
Les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission

·       Les frais d’hébergement

·       2,08 jours de congés par mois

·       Per diem journalier

·       La couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits

·       La politique de break tous les 3 mois (pour 6 mois de mission)

·       L’évacuation pour l’employé et ses ayants droits

 

DOCUMENTS A ENVOYER

Pour postuler, veuillez envoyer votre CV et Lettre de Motivation en ligne avant le 03/06/2020

 

Les candidatures sont traitées suivant l’ordre d’arrivée. ALIMA se réserve le droit de fermer l’offre avant le terme initialement indiqué si une candidature est retenue. Seules les candidatures complètes (CV en format PDF + Lettre de Motivation) seront étudiées.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.