/

RDC – Responsable Centre de transit H/F - Riposte Ebola

--ALIMA--


L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

 

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action, inscrits au sein de notre CHARTE :

  1. Le patient d’abord

  2. Révolutionner la médecine humanitaire

  3. Responsabilité et liberté

  4. Améliorer la qualité de nos actions

  5. Faire confiance

  6. L’intelligence collective

SOIGNER - INNOVER - ENSEMBLE :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 3 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 10 pays d’Afrique. En 2018 nous projetons de travailler dans 41 projets dont 10 projets de recherche axés sur la malnutrition, le virus Ebola et la fièvre de Lassa. L’ensemble de ces projets se feront en appui aux autorités sanitaires nationales à travers plus de 320 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 294 structures de santé). Alima intervient en réponse à des crises humanitaires et les patients sont au cœur de toutes nos actions. Nous travaillons en partenariat dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde.

L'ÉQUIPE ALIMA : Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 4 millions de patients et déploie aujourd’hui ses opérations dans 11 pays d’Afrique. En 2018, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers près de 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques.

NOS PAYS INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie.

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé Maternelle, Santé Primaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Ebola, Choléra, Rougeole, Dengue), Hospitalisation, Urgences, Violences Basées sur le Genre, Ouverture/Fermeture.


CONTEXTE

Lieu de mission : Beni, Nord Kivu, RDC


ALIMA est présente dans la riposte à l’épidémie de Maladie à Virus Ebola dans la Province du Nord-Kivu depuis août 2018 dans la ville de Béni avec la gestion du Centre de Traitement Ebola. 

L’évolution inquiétante de l’épidémie dans le Nord Kivu est liée entre autre à une incompréhension, de mauvaises informations et la peur de la population face à l’épidémie. Cela s’exprime de différentes manières et notamment par des refus d’être enregistrés ou, suivis comme contacts, de se déclarer auprès de la riposte lorsqu’on tombe malade, voire, pour certains contacts enregistrés, de venir au CTE lorsqu’ils ont un signe d’alerte. L’une des conséquences, est que les malades Ebola se déclarent beaucoup trop tardivement (le délai d’admission varie de 2 jours à plus d’une semaine après le début des symptômes !) ce qui a pour conséquence démontrée un fort taux de létalité chez ces patients et de favoriser; avant hospitalisation, la transmission intra familiale et intra-communautaire.

Ces difficultés, qui sont explicables par la peur légitime de la mort chez tout un chacun, ne sont pas faciles à surmonter. Les méthodes de communication/sensibilisation des différentes équipes de la riposte ne sont définitivement pas toujours adaptées aux sensibilités de la population. Elles sont souvent agressives, donneuses de leçons, culpabilisantes et ressenties négativement d’autant plus qu’elles sont souvent rédigées ou produites par des gens étrangers à la région, aux coutumes locales et à la langue swahilie. La période électorale qui vient de s’achever a été aussi l’occasion d’instrumentaliser la maladie et l’organisation de la riposte à des fins politiciennes voire à être un faire-valoir pour les hommes politiques.

A notre échelle, nous devons mieux contrôler et multiplier les messages qui partent à l’attention de la communauté sur ce qui se passe réellement dans le CTE, tant pour un impératif de sécurité (que les gens connaissent ALIMA) qu’opérationnel. On peut par certaines démarches transparentes et simples, instaurer un meilleur niveau de confiance avec les communautés concernées pour diminuer les refus et agir sur les délais symptôme/admission). A cette fin, nous allons renforcer la présence ALIMA dans les différents aspects de la riposte dans et si nécessaire en dehors des commissions mises en place à l’intérieur de la riposte.

L’objectif à ce stade de l’épidémie, où persistent des poches de contamination actives est de contribuer à prévenir de futures transmissions et guérir les personnes contaminées.

Pour ceci, au-delà du travail médical réalisé, une démarche importante à mener est de relier nos activités de soutien aux patients et à leurs proches, faites à l’intérieur des CTE à des activités du même type projetées vers les communautés d’origine (quartier, village) des patients, principalement dans les points chauds où persistent les difficultés. Nos différentes actions doivent s’inscrire dans le cadre des différentes commissions de la riposte. Nous convenons de nommer ci-après “population ciblée” le focus principal de ce service.


LIENS FONCTIONNELS ET HIÉRARCHIQUES

Le Responsable CT est sous le management hiérarchique du coordinateur projet de Béni.

Il est le manager fonctionnel de l’activité pour les centres de transit.

Il maîtrise les dynamiques communautaires dans lesquelles son activité est intégrée et collabore

étroitement avec le responsable des activités externes.

Il participe aux liens privilégiés entre les services de santé des zones de santé concernées et le projet.


Il collabore étroitement avec le département psychosocial, l’épidémiologiste et les équipes médicales des CTE et avec les services supports. Au besoin il les intègre dans certaines activités de mise en confiance des communautés ciblées et avec les autorités médicales des zones de santé concernées.


Il s’aide des ressources anthropologiques présentes dans la zone de santé en les faisant intervenir pour bien définir les stratégies d’intervention.


MISSIONS ET ACTIVITÉS PRINCIPALES

  • MISE EN ŒUVRE ET  SUIVI DU PROJET

  • Planifie les activités et veille au respect du chronogramme du projet (en fonction des objectifs et indicateurs de la proposition du projet). En cas de retard pris dans la mise en œuvre du projet, en informe immédiatement sa hiérarchie et propose des solutions pour y remédier.

 

  • S’assure que les indicateurs de l’activité respectent les normes définies au préalable par le projet, rend compte à sa hiérarchie, signale toute difficulté rencontrée dans la mise en œuvre et propose des améliorations ou réorientations si nécessaire.

 

  • Effectue l’évaluation des besoins des programmes CT en terme d’équipements médicaux, médicaments et consommables médicaux et autres intrants en fonction des orientations du projet 

 

  • Veille à la mise en œuvre de monitorings et/ou d’évaluations, selon les besoins définis par le/les projet/s. Analyse et transmet à son/sa responsable hiérarchique et au référent médical les informations collectées.

 

  • Assure la capitalisation de l’ensemble des documents, outils et formations produits dans le cadre du/des projet/s et s’assure que les sources de vérification mentionnées dans les proposals sont disponibles.

 

  • Transmet les rapports internes et externes à la coordination du projet en respectant les délais de validation interne (SITREP) et échéances contractuelles externes (rapports de projet/s).

 

  • S’assurer du respect des protocoles d’accord avec les communautés et les parties prenantes et collaborer avec le CP pour le réadapter suivant le contexte terrain après approbation du superviseur.

 

  • GESTION DU REPORTING INTERNE ET EXTERNE LIÉ AUX ACTIVITÉS ET D’UNE BONNE COMMUNICATION EN LIEN AVEC LE PROJET

 

  • Participe en collaboration avec le coordonnateur projet et les autres membres de l’équipe projet,  aux réunions externes avec les partenaires et aux rencontres internes avec les équipes,

 

  • S'assure de la complétude et de la promptitude dans la transmission de tous les rapports statistiques qui sont sous sa responsabilité ;

 

  • Assure une bonne communication au sein de son équipe, notamment par l’organisation de réunions périodiques 

 

  • Met en place, compile, suit et partage hebdomadairement les outils validés pour la collecte d’information, 

 

  • Participe au reportage du projet auprès du bailleur selon les échéances bien définies,

 

  • Participe à l’analyse des besoins et à l’écriture des nouvelles propositions de projet,

 

  •  Contribue à l’élaboration de tout autre rapport interne et externe en lien avec le projet,

 

  •  Participe à l’élaboration de la stratégie de la mission,

 

  • Assure la rédaction de tout autre rapport interne ad hoc en lien avec l’activité,

 

  • Capitalise et relaye les leçons apprises et les meilleures pratiques à l’ensemble de l’équipe programme, puis facilite la mise en œuvre dans les activités du programme,

 

  • En cas de visite Bailleur, participe activement à la préparation et la mise en œuvre de la visite

  • SUIVI LOGISTIQUE, BUDGÉTAIRE ET ADMINISTRATIF DE L'ACTIVITÉ

  • S’assure de disposer chaque mois du suivi budgétaire à jour du/des programmes sous sa responsabilité, et participe à l’analyse du budget, détecte les écarts éventuels et propose des ajustements nécessaires dans le respect des procédures bailleurs.

 

  • S’assure, en collaboration avec le référent médical de l’activité que le stockage des médicaments, consommables ou équipements médicaux propres à son/ses programmes est approprié au niveau des différents sites.

 

  • Valide les dépenses liées à l’activité conformément aux planifications budgétaires, dans le respect des procédures en place,

 

  • Participe activement à la réalisation des appels d’offre, le cas échéant, en coordination avec le responsable logistique terrain. Contribue à l’analyse des offres fournisseurs pour les achats à forte spécifications techniques relevant de ses compétences,

 

  • Anticipe les besoins d’achat et les définit précisément pour permettre à la logistique d’apporter au projet un soutien de qualité,

 

  • S’assure de la bonne communication entre l’activité et les services supports, anticipe les besoins et les communique de manière claire et précise aux services supports.

 

  • GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

  • Définit les profils de poste des membres de son équipe,

 

  • Élabore des plans d’action individuels (objectifs à atteindre) pour le personnel de son équipe directe  et s’assure de l’élaboration de ce plan pour toute l’équipe,

 

  • Assure un suivi mensuel des plans d’action individuels de ses supervisés directs et de leurs équipes,

 

  • Coordonne les congés et autres absences de l’équipe pour une mise en œuvre continue et optimale des activités,

 

  • S’assure que chaque personne est évaluée par écrit au moins une fois par contrat et par an, et au minimum avant qu’il/elle ne quitte ses fonctions,

 

  • S’assure de la cohérence du set up RH au sein du CT : Propose des modifications au besoin en fonction de l’évolution des admissions et des activités mises en place,

 

  • Elabore le planning de travail du personnel médical et non médical sous sa responsabilité, s’assure de son respect,

 

  • Réalise des supervisions formatives des agents de santé des CT en vue de vérifier le bon remplissage des outils de suivi et les données chaque semaine et chaque fin de mois,

  • Identifie les besoins en formation de son équipe et apporte un appui méthodologique, organisation de formations,

 

  • S’assure de la bonne collaboration entre les staffs du ministère de la santé et les staffs ALIMA,

 

  • S’assure du respect du planning de travail par l’équipe du ministère de la santé et signale toute anomalie à son superviseur.

 

  • SÉCURITÉ DES BIENS ET DES PERSONNES

 

  • S’assure que le plan de sécurité est connu de l’équipe sous sa responsabilité et que les règles de sécurité sont respectées,

 

  • Contribue à la collecte des informations relatives à la sécurité sur la zone d’intervention et les diffuse au responsable de base de manière régulière ou ad-hoc en cas d’urgence,

 

  • S’assure que sur les activités, la méthodologie et les critères de sélection ne mettent pas en danger les bénéficiaires, les membres de ALIMA ou toute autre personne,

 

  • Alerte sans délai, le coordinateur projet en cas de mise en danger des équipes ou des bénéficiaires,

 

  • S’assure que les membres de son équipe et travailleurs journaliers éventuels disposent du matériel de sécurité adapté à leurs activités.

 

Profil recherché

Expérience préalable avec une ONG Médicale est obligatoire

  • Licence ou Master en sciences sociales et humaines, profil de travailleur social de terrain, ou équivalent, médecin ou infirmier,

  • Expérience d’engagements communautaires dans un environnement d'insécurité,

  • Compréhension des enjeux médicaux de la maladie à virus ebola,

  • Sensible au regard anthropologique sur les communautés ciblées.

Ce profil vous correspond ? Envoyez votre CV+LM en cliquant sur le bouton "candidatez''

Qualités du candidat

  • Capacités diplomatiques et relationnelles pour s’insérer pleinement dans le dispositif de coordination,

  • Capacité de présentation des activités du CTE,

  • Capacité d’écoute et d’empathie avec les personnes rencontrées,

  • Langues: Maîtrise du français indispensable. L’anglais et le Swahili sont des atouts


Conditions

  • Durée du contrat : 3 mois renouvelables (break toutes les 6 semaines)

  • Prise de poste : ASAP

  • Salaire : selon expérience + perdiem

ALIMA prend en charge :

  • les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission

  • les frais d’hébergement

  • la couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits

  • l’évacuation pour l’employé et ses ayants droits