/

RDC/Coordinateur Projet-Riposte Ebola

--ALIMA RDC--

L’ESPRIT ALIMA : La raison d’être d’ALIMA est de sauver des vies et de soigner les populations les les plus vulnérables, sans aucune discrimination identitaire, religieuse ou politique, à travers des actions basées sur la proximité, l’innovation et l’alliance d’organisations et d’individus. Nous agissons avec humanisme, impartialité et dans le respect de l’éthique médicale universelle. Pour accéder aux patients, nous nous engageons à intervenir de façon neutre et indépendante.

LES VALEURS et PRINCIPES de notre action, inscrits au sein de notre CHARTE :

  1. Le patient d’abord

  2. Révolutionner la médecine humanitaire

  3. Responsabilité et liberté

  4. Améliorer la qualité de nos actions

  5. Faire confiance

  6. L’intelligence collective

SOIGNER - INNOVER - ENSEMBLE :

Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 3 millions de patients, et déploie aujourd’hui ses opérations dans 10 pays d’Afrique. En 2018 nous projetons de travailler dans 41 projets dont 10 projets de recherche axés sur la malnutrition, le virus Ebola et la fièvre de Lassa. L’ensemble de ces projets se feront en appui aux autorités sanitaires nationales à travers plus de 320 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 294 structures de santé). Alima intervient en réponse à des crises humanitaires et les patients sont au cœur de toutes nos actions. Nous travaillons en partenariat dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde.

L'ÉQUIPE ALIMA : Depuis sa création en 2009, ALIMA a soigné plus de 4 millions de patients et déploie aujourd’hui ses opérations dans 11 pays d’Afrique. En 2018, nous avons développé 41 projets de réponse médicale humanitaire pour répondre aux besoins de populations touchées par les conflits, les épidémies et l’extrême pauvreté. L’ensemble de ces projets se font en appui aux autorités sanitaires nationales à travers près de 330 structures de santé (dont 28 hôpitaux et 300 centres de santé). Nous travaillons en partenariat, notamment avec des ONGs locales, dès que cela est possible afin de nous assurer que nos patients bénéficient de l’expertise là où elle se trouve, que ce soit au niveau de leur pays ou du reste du monde. Par ailleurs, pour améliorer la réponse humanitaire, nous menons des projets de recherches opérationnelles et cliniques notamment dans le domaine de la lutte contre la malnutrition et les fièvres virales hémorragiques.

NOS PAYS INTERVENTIONS : Mali, Burkina Faso, République Centrafricaine, Nigeria, Niger, Tchad, République Démocratique du Congo, Cameroun, Guinée, Soudan du Sud, Mauritanie.

NOS THÉMATIQUES PROJET : Malnutrition, Santé Maternelle, Santé Primaire, Pédiatrie, Paludisme, Épidémies (Ebola, Choléra, Rougeole, Dengue), Hospitalisation, Urgences, Violences Basées sur le Genre, Ouverture/Fermeture.


CONTEXTE

La partie orientale du pays est déchirée par des conflits armés depuis plus de deux décennies. Plus de 70 groupes armés ont été recensés en décembre 2017 dans l’est de la RDC. La province du Nord Kivu est frontalière avec le Rwanda et l’Ouganda. Le Nord Kivu est caractérisé par la poursuite des opérations des groupes armés qui continue à provoquer des mouvements de population et limiter l’accès humanitaire en 2017 et 2018. 

Depuis le 1er août, une nouvelle épidémie de Maladie à Virus Ebola (MVE) a éclaté au Nord Kivu. L'épicentre de cette épidémie se situe dans le territoire de Béni.

ALIMA a ouvert un Centre de Traitement Ebola (CTE) au sein de l’hôpital Général de Référence de Béni, au début du mois d'août, pour assurer la prise en charge médicale des cas suspects et confirmés d'Ebola.

ALIMA est présent dans la riposte à l’épidémie de Maladie à Virus Ebola dans la Province du Nord-Kivu depuis août 2018 dans la ville de Béni avec la gestion du Centre de Traitement Ebola. Depuis Février 2019, ALIMA a également déployé des activités dans la zone de santé de Katwa avec la gestion d’un Centre de transit pour la prise en charge des cas suspects puis la gestion du Centre de Traitement Ebola de Katwa à partir d'avril 2019. La notification continue de nouveaux cas témoigne d’un contrôle difficile de l’épidémie. ALIMA a également mis en place dans la zone de santé de Katwa une approche innovante permettant la mise en capacité d'unité de prise en charge de cas suspects au sein de structure de santé existante.


TYPOLOGIE DU POSTE

 Lieu du poste : Nord Kivu, RDC

Le Coordinateur de Projet coordonne le programme sur le terrain dont il est responsable.
Il est l’interface entre l’équipe de coordination et l’équipe de terrain qu’il encadre et représente Alima auprès des interlocuteurs locaux.
Il est le garant sur le terrain des principes opérationnels d’Alima. Au travers des activités, il les défend, les applique et les diffuse. Il reste critique et a un esprit d’analyse afin de gérer de manière optimale les activités d’ALIMA et de proposer des orientations stratégiques


LIENS FONCTIONNELS ET HIERARCHIQUES

 Il rend compte au Coordinateur Urgences.

Il supervise le responsable du CTE et le responsable des activités externe (support aux centres de santé). Il supervise et anime l'équipe de terrain et facilite sa participation à la dynamique du projet.

Il collabore avec le Comed, Colog , CoFIRH et autres membres de l’équipe de la coordination.


MISSIONS ET ACTIVITÉS PRINCIPALES

  1. Compréhension du contexte / Gestion de la sécurité

Le CP est responsable du suivi et de la production de l’analyse de l’environnement dans lequel s’inscrivent les opérations dont il/elle a la charge : contexte politique locale (de la zone d’intervention). Il/elle est alerte sur l’évolution de la situation épidémio et sécuritaire dans les zones voisines.

Il/elle fait appliquer la politique de sécurité fixée par l’équipe de coordination et formaliser dans le guideline sécu diffusé aux équipes du projet.

Il/elle suit l’évolution de la situation locale en encourageant la participation de l’équipe qu’il/elle encadre dans cette tâche.

-          Assure la veille sécuritaire dans sa zone (suivi de contexte) 

-          S’assure que les mesures et règles sécuritaires sont en place

-          Assure la mise à jour régulière et permanente des outils

-          Suit et analyse de la sécu et Informe régulièrement la coordination de l’évolution de la situation 

  1. Identification des besoins/ définition des objectifs

Définition et mise en place des activités

Le CP participe à la stratégie d'intervention par des informations concrètes et actualisées mais aussi par le point de vue qu’il/elle apporte à l’équipe de coordination.
Le CP met en place les méthodes et moyens adaptés à la réalisation des activités. Il/elle contrôle la poursuite du chronogramme établi et des objectifs fixés. Il évalue les objectifs (financiers, humains, logistiques…) du projet et leur mise en œuvre. Il transmet des rapports réguliers pour la coordination à Béni.

Avec l’équipe projet :
-Identifie les besoins liés aux activités en cours et propose à la coordination une revue concernant le dimensionnement / le déploiement de ces équipes aux regards des besoins opérationnels identifiés.
-Organise la collaboration avec les autorités (Direction Hôpital, MOH, ..) et les partenaires locaux (CICR, OMS, UNICEF, PAM,...).

Avec l’équipe de coordination :
- Participe à la définition des priorités du projet.
-Met en œuvre les activités sur le terrain.

Suivi et évaluation des activités (objectifs et moyens)

- Suit les indicateurs épidémiologiques et l’évolution de la situation pour assurer l’adéquation de la stratégie opérationnelle et des  moyens mis en œuvre à l’évolution de l’épidémie.
-Suit et oriente l’action des partenaires locaux.
-Supervise les commandes du terrain correspondant à son niveau de validation.
-Supervise la gestion financière des programmes en appui au Responsable admin du projet.
-Si nécessaire, propose de redéfinir les objectifs et les moyens mis en oeuvre.
-Veille au respect des principes de l’association à l’égard des dépenses, des relations avec les gens et les partenaires au cours de l’évolution des programmes.

Gestion des RH & encadrement des équipes

-Assure le suivi individuel des responsables d’activités
-Rédige les profils de poste des membres de l’équipe cadre
-Organise et anime les réunions hebdomadaires avec l'équipe projet.
-S'assure de la qualité de l'accueil, de l’intégration et du suivi des expatriés et fait le briefing pour le projet.
- Anticipe et arbitre  les conflits d'équipes.
-Maintient les profils de poste à jour en tenant compte de l'évolution des situations et des personnes et s'assure de l'adéquation de la personne au poste en étroite collaboration avec les référents techniques et la Coordinatrice RH. Il planifie le remplacement des membres de l’équipe qu’il/elle encadre.
-Fait le débriefing et remplit le bilan de fin de mission des personnes sous sa responsabilité directe.
-Identifie les personnes  qui peuvent être orientées vers des postes à responsabilité.
-S'assure que les contraintes liées à la sécurité et à la santé sont  comprises et informe le Responsable médical projet des comportements à risque (en respectant la confidentialité de l’information).
-Suscite l’intérêt de chacun pour le projet (travail en équipe, esprit critique)

Évaluation de l’activité / recueil infos & données / synthèse & analyse

Le CP représente l’équipe du projet auprès de l’équipe de coordination et des autorités locales. Il /elle veille à l’échange et la compréhension des informations entre le terrain et la coordination. Il est ainsi Responsable de la circulation de l’information écrite et orale et de sa confidentialité dans le respect de la sécurité et de l’éthique médicale.
Il est également chargé de rechercher et utiliser des informations afin :

        d’alimenter la réflexion de l’équipe, et permettre leur participation aux choix et principes opérationnels défendus dans le cadre du projet

        de rester réactif à l’évolution des situations épidémiologiques et sécuritaires

        de proposer avec pertinence les ouvertures, fermetures et évolution des activités.

 Il/elle informe régulièrement les partenaires locaux des activités et des principes opérationnels d’Alima.
 
Il/elle développe et entretient un réseau de relations, incluant notamment ses partenaires et les autorités, pour réagir à l’évolution de la situation.
Sans attendre les crises, il/elle construit et entretient un réseau de relations formelles et informelles avec les autorités et partenaires locaux, la société civile.

EXPÉRIENCES ET COMPÉTENCES

Expériences 

      Expérience de gestion d’un centre de traitement Ebola ou FHV en général

      Expérience de gestion de projet si possible médicaux

      Expérience dans une ONG médical d’au moins 3 ans.

      Expérience en gestion d’équipe et supervision

 

Qualités du candidat 

      Rigueur professionnelle

      Calme, excellente gestion du stress et du sang froid

      Très bonnes capacités de communication et d’écoute

      Capacité d’adaptation

      Excellente capacité de compréhension et respect des procédures médicales

      Capacité d’analyse de contexte, compréhension des enjeux médicaux.

      Organisation des rôles et délégation de tâches au sein d’une équipe.

Langues 

      Bonne maîtrise du français (lu, écrit, parlé) indispensable. L'anglais et le swahili sont des atouts.

 

CONDITIONS

Durée du contrat : CDD de droit français d’une durée de 2 mois (renouvelable)

 

Prise de poste : dès que possible

Salaire : selon expérience + per diem.

 

ALIMA prend en charge :

- les frais de déplacements entre le pays d’origine de l’expatrié et le lieu de mission

- les frais d’hébergement

- la couverture médicale du premier jour de contrat à un mois après la date de départ du pays de mission pour l’employé et ses ayants droits

- l’assurance évacuation pour l’employé

 

Documents à envoyer : Cette offre vous intéresse? Merci de nous faire parvenir rapidement votre CV et lettre de motivation en cliquant sur le bouton "candidatez"